La pudeur, Les règles selon la Parole de Dieu

Quelles parties de mon corps dois-je cacher ?

Le vêtement est intemporel mais c’est la pensée de l’Homme qui est en constant changement. C’est-à-dire que nous devons arrêter sous prétexte que nous ne sommes plus dans l’époque de l’antiquité de justifier nos mauvais choix vestimentaires. Nous devons nous rappeler que c’est le vêtement qui doit s’adapter aux règles de pudeur et à nos morphologies. Et non nous qui devons-nous adapter aux vêtements.

Pour définition, la pudeur est un sentiment de réserve, de discrétion, de retenue, de honte et de délicatesse. Son contraire est l’impudeur.

Il est vrai que nous aimerions penser qu’être pudique veut tout simplement dire ne pas être dans la sensualité, ou la provocation mais rien de plus contraignant pour nous en tant que femme disciples de Yeshua. Mais nous savons que Dieu est toujours précis dans sa Parole même quand celle-ci est dite sous forme de métaphores ou paraboles.

Dès le commencement, il nous est exprimé dans le texte massorétique, dans

Genèse 3 verset 7 «.  Leurs yeux à tous deux se dessillèrent, et ils connurent qu’ils étaient nus ; ils cousirent ensemble des feuilles de figuier, et s’en firent des pagnes. »

Nous constatons alors que le premier sentiment qui est amené par la vue de leur nudité c’est la honte (car ils ont eu à cause du péché conscience de leur corps), avec le réflexe de se couvrir certaines parties du corps. Mais là encore nous voyons que ce geste de se vêtir selon leur volonté leur est propre sans l’intervention pour l’instant d’Elohim.

Il faut savoir que Le pagne est un vêtement léger porté dans les pays chauds. Il est fait d’une pièce de tissu, de cuir, de plume ou de matière végétale tressée (ce qui explique l’utilisation des feuilles du figuier dans ce passage ). De plus, cette pièce est généralement rectangulaire, ajustée  autour des hanches et descendant jusqu’aux cuisses (pagne court) ou aux chevilles (pagne long). Sa taille permet au minimum de cacher les parties génitales. Effectivement dans l’Antiquité le pagne était utilisé comme caleçon, similaire d’ailleurs au linge qu’aurait porté  notre sauveur Yeshua lors de sa crucifixion.

En continuant avec

Genèse 3 : 21 « L’Éternel-Dieu fit pour l’homme et pour sa femme des tuniques de peau, et les en vêtit. » On constate que Dieu leur fait un vêtement en accord avec ses règles de Pudeur. On peut déjà saisir l’existence d’une distinction entre la volonté de Dieu et celle des hommes« 

Pour information, la tunique (en grec, chalouk en hébreu) était ajustée au corps, descendait jusqu’aux pieds et avait des manches. Ce qui clairement, n’a rien avoir avec les tuniques très courtes qui sont portées avec des leggings aujourd’hui.

Dans ce passage, la parole d’Elohim nous révèle que Dieu même à créer une tenue pudique qui les protège du froid et de la chaleur tout en respectant les règles de pudeur.

Noter bien que Yeshua lui même portait des tuniques. Comme nous le confirme ce verset de :

Jean 19:24 « Et ils dirent entre eux: Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. Cela arriva afin que s’accomplît cette parole de l’Ecriture: Ils se sont partagé mes vêtements, Et ils ont tiré au sort ma tunique. Voilà ce que firent les soldats. »

Ensuite, dans Genèse 25 : 63-65

« Isaac était sorti dans les champs pour se livrer à la méditation, à l’approche du soir. En levant les yeux, il vit que des chameaux s’avançaient. Rébecca, levant les yeux, aperçut Isaac et se jeta à bas du chameau ; et elle dit au serviteur : « Quel est cet homme, qui marche dans la campagne à notre rencontre ? » Le serviteur répondit : « C’est mon maître. » Elle prit son voile et s’en couvrit. »

 Nous savons déjà qu’à cette époque les israélites étaient vêtue de tuniques. En sachant que Les vêtements des femmes ressemblaient à ceux des hommes mais néanmoins étaient beaucoup plus larges et plus amples). Car La Loi interdisait formellement aux hommes de mettre des vêtements de femmes et aux femmes des vêtements d’hommes.

Tunique Israelite avec un manteau par dessus
Tunique Homme israelite

Rebecca fait preuve de pudeur par son comportement en se couvrant la chevelure, car étant une jeune femme non mariée, elle ne portait pas le voile toute la journée, mais le gardait sur son dos. On voit qu’en présence de celui qui deviendra sa tête, son chef, son seigneur, en symbole de soumission, elle couvre sa tête. Je tiens à redire que la soumission, c’est obéir à. Il n’y a rien de disgracieux à être soumise, car cela n’empêche en rien de servir notre Seigneur Yeshua. Bien au contraire nous sommes tous des serviteurs et sommes amenés à servir notre prochain.

Cependant je tiens à éclaircir un point. La pudeur ne veut pas dire couvrir son visage. Nous voyons bien à travers l’histoire de Judah et Tamar, que le fait de cacher son visage, était souvent un signe de bassesse, comme dissimuler son identité pour accomplir de mauvaises œuvres

Genèse 38 : 15 « Juda, l’ayant aperçue, la prit pour une prostituée ; car elle avait voilé son visage. »

Autre chose dans Deutéronome 22 :5 « Une femme ne doit pas porter le costume d’un homme, ni un homme s’habiller d’un vêtement de femme ; car l’Éternel, ton Dieu, a en horreur quiconque agit ainsi. » Il faut éclaircir ce point qui porte à confusion. Ici il n’est pas question du port de pantalon car nous savons qu’à l’époque comme je l’ai dit plus tot, que les hommes portaient aussi des tuniques mais la coupe était différente de celle des femmes de manière à distinguer le vêtement de l’homme de celui de la femme. Le port du pantalon quant à lui tire son origine de l’Antiquité, et est liée à la domestication du cheval, c’était d’ailleurs perçu comme un emblème barbare. Puis est devenu un vêtement à part entière que ce soit pour l’homme et la femme. La complexité avec un pantalon est qu’il souligne trop souvent l’entrejambe, la cuisse, la jambe ainsi que le fessier, et nous ne pouvons pas le nier.  De plus Le pantalon fut un symbole d’émancipation féminine qui cause réellement un dysfonctionnement dans le comportement de la Femme dans la société cherchant à surpasser l’Homme, au lieu de le compléter.

Nous savons avec certitude que tout le long de la Torah, Dieu compare le peuple d’Israël à son épouse et exprime à quel point il est un Dieu jaloux. Il compare aussi les peuples divers (Israël, Egypte, Samarie, Babylone etc.…) à des prostituées, femmes infidèles qui compromettent leur corps. De ce fait nous allons voir à travers ces métaphores, personnification, comment Dieu nous éclaire sur les règles de pudeur.

Tout d’abord on constate que le mot poitrine est présent à de nombreuses reprises mais sait-on vraiment ce qui délimite anatomiquement parlant la poitrine ?

Il faut savoir que la poitrine se nomme scientifiquement aussi thorax. Ce thorax est formé par l’ensemble de la cage thoracique qui est belle et bien la poitrine. Elle est limitée par le rachis dorsal en arrière, le sternum en avant, les clavicules, les côtes reliées par les muscles intercostaux ;

La petite ligne rouge délimite l’endroit ou le vêtement doit arriver. En clair votre vêtement doit dissimuler les clavicules au bas de votre cou et cela est confirmé ici. Car effectivement on se pose souvent la question qu’est ce qu’un décolleté et la nous avons notre réponse. C’est pour cela qu’à la Renaissance, la femme cachait ses clavicules car lorsqu’elle montrait ses deux petits os, cela revenait à avoir dévoiler sa poitrine car oui cela en fait partie.

Poursuivons avec Cantique des Cantique 1 : 13 « Mon bien-aimé est pour moi un bouquet de myrrhe, qui repose sur mon sein ». Ce verset beau par son érotisme conjugual, exprime bien que le sein soit une partie du corps qui est destiné à l’époux ou dans cette autre verset à l’enfant dans Psaume  22 : 10 «Oui, c’est toi qui m’as tiré des entrailles maternelles, qui m’as fait reposer en sûreté dans le giron de ma mère; ». La poitrine est donc un lieu intime qui relie la mère à son enfant et aussi la femme à son époux.

Proverbes 7 :9-10 « C’était à l’heure du crépuscule, quand le soir tombait et que la nuit se faisait sombre et obscure. Or, voici qu’une femme l’aborde, à la mise de courtisane et au cœur artificieux. Bruyante et désordonnée, ses pieds ne tiennent pas en place à la maison ; »

A la mise de courtisane, cela veut dire vêtue telle une prostituée. Mais être vêtue comme une prostituée est devenu une expression que l’on utilise fortuitement quand une femme a une jupe au ras de fesse et un décolleté très plongeant. Or au Moyen-âge, tout comme dans l’antiquité, il n’y avait pas besoin d’être en minijupe pour cela.  Or si nous nous référons à la parole de Dieu , beaucoup d’entre nous continuons à nous habiller de manière impudique donc comme des prostituées par omission. Car oui être habiller comme une prostituée cela correspond à ne pas respecter les règles de pudeur physiquement comme par le comportement.

Les images que je vous partage, montre que que porter un habit pudique n’est pas suffisant pour être pudique. Comme dit Yeshua nous devons être propre de l’intérieure et cela se voit à l’extérieure, donc il faut être pudique dans le fond pour l’être sur la face.

**Noter bien que le fait pour une femme d’être dehors tard le soir, est assimilé à l’impudicité et au manque de discrétion, c’est-à-dire l’extravagance

Prostituées dans l’Antiquité
Prostituées au Moyen-âge

Continuons notre petite lecture, Isaïe 3 : 18-23 «  En ce jour, le Seigneur supprimera le luxe des clochettes, les filets et les croissants ; les pendants d’oreilles, les bracelets et les voiles ; les diadèmes, les chaînettes des pieds, les ceintures, les boîtes à parfums et les amulettes ; les bagues et les anneaux du nez ; les vêtements de fête, les manteaux, les écharpes et les sachets ; les miroirs, les fines tuniques, les turbans et les surtouts… ». Ce passage appuie le fait que la manière de s’habiller pour un enfant de Dieu doit être pour le glorifier. Et là je ne parle pas de quantité, mais réellement de le glorifier à travers la pudeur élégante de nos vêtements.

 Isaïe 47 : 2-3 « Saisis les meules et va moudre la farine ; relève ton voile, retrousse la traîne de ta robe, découvre tes jambes pour traverser les rivières.  Ta nudité sera mise à jour et ta honte sera visible ; je vais exercer ma vengeance, sans me heurter contre personne. ». Ce verset qui illustre parfaitement par une personnification, quelles sont les parties qui lorsqu’elles sont dévoiler révèlent notre nudité. Le fait que la femme doive découvrir ses jambes et retire son voile , sont toutes deux, des actions qui dévoile sa nudité, c’est-à-dire les parties du corps que nous devons avoir cacher. 

Isaïe 54 :5-6 « Oui, ton époux ce sera ton Créateur, qui a nom l’Eternel-Cebaot, ton sauveur sera le Saint d’Israël, qui s’appelle le Dieu de toute la terre. Car comme une femme abandonnée et au cœur affligé, l’Eternel t’a rappelée; la compagne de la jeunesse peut-elle être un objet de dédain? Ainsi parle le Seigneur « .Ici, il est question de la nouvelle Jerusalem premièrement mais aussi de chaque individus avec sa relation avec Elohim. En tant que servantes de Christ, il est notre époux et nous ne pouvons pas déshonorer notre époux par nos habits et comportements impudiques.Demande-toi toujours si Yeshua était physiquement là, est-ce que je sortirai comme cela ou je courrerai me changer ?

Lamentations 1 :8 « Jérusalem a gravement prévariqué, aussi est-elle devenue un objet de répulsion; tous ceux qui l’honoraient la bafouent, car ils ont vu sa nudité. Elle-même soupire et détourne la face. ». Il est vrai que dévoiler la nudité amène la honte et surtout dites vous en tant que femme que lorsque vous dévoiler votre nudité, ce sont des mépris ou des perversités ou encore des flatteries qui vont venir mener à mal votre égo. Cela engendre des complexes ou bien un narcissisme construit sur le regard des autres sur vous. En dissimulant votre corps, vous ne pouvez ressentir aucune gêne quand vous agissez avec un cœur disposé à honorer votre chef.

Ezechiel 23 :26-27« Ils te dépouilleront de tes ‘vêtements et s’empareront de tes objets de parure. Ainsi Je mettrai fin à ton infamie et à tes débauches [originaires] du pays d’Egypte; tu ne lèveras plus les yeux vers eux, et de l’Egypte tu ne te souviendras plus. »». Là, nous pouvons mettre par ce verset le parallèle avec ce que la mode de Babylone est actuellement en train de faire ; elle dépouille la femme mais aussi l’homme de ses vêtements en véhiculant ce qu’il lui plait à elle. En clair Babylone, crée par la mode des prostituées qui s’ignorent. La mode du monde est tellement dans la décadence, que lorsque l’on met un pantalon évasif au niveau des mollets ou une jupe aux genoux nous avons l’impression d’être pudique et oui nous le sommes comparé aux habits du monde mais pas face à la pudeur biblique.

Ezechiel 16 :8 « Et je passai près de toi et vis que tu étais arrivée à l’âge des amours ; j’étendis mon vêtement sur toi et couvris ta nudité; je m’engageai à toi par serment et fis alliance avec toi, dit le Seigneur Dieu, et tu fus à moi. ». A chaque fois que nous sommes nu, nous devons nous rappeler que par notre condition de pêcheur, la sang de Yeshua est notre manteau spirituel, qui nous recouvre spirituellement. Mais physiquement Dieu nous enseigne par rapport à la pudeur que nous devons nous vêtir et qu’il pourvoit à cela car c’est important. Il est celui qui pourvoit à notre nourriture, notre foyer et nos vêtements. Toutefois comme tu choisis ce que tu manges, tu dois choisir comment tu t’habilles, et ce en t’appyant sur la Parole de Yeshua pour être en accord avec lui et l’honorer.

Ezechiel 16 :32 « O femme adultère, qui prends des étrangers à la place de ton mari! ». A chaque fois que nous dévoilons notre nudité ( autre qu’au mari), nous sommes dans l’adultère. L’adultère ne s’arrête pas à la fornication, mais tout simplement aller à l’encontre de la Parole de Dieu et de ses principes, de ses valeurs, et la pudeur en fait partie.

Ezechiel 23 :48 «  Ainsi je purgerai le pays de la débauche, toutes les femmes recevront une leçon et elles n’imiteront point votre inconduite. ». En tant que disciple de Yeshua, nous ne devons pas imiter les moeurs paiennes, ni la prétendue pudeur paienne car la pudeur n’existe pas dans Babylone.

Oséee 5-4 « Leur manière d’agir ne leur permet pas de retourner à leur Dieu, car le goût de la prostitution règne au milieu d’eux, mais l’Eternel, ils ne le connaissent point. ». Quand nous venons à Yeshua, nous venons telle que nous sommes, habillées comme nous sommes. Cependant en devenant nouvelle crétuare, tu dois vérifier et demander au saint esprit de t’enseigner la pudeur pour vomir l’esprit de prostitution qui nous a éduqué dans cette société. EN CLAIR TRANSFORMATION PAR LE SAINT ESPRIT.

Michée 1 :11 «  11 Suivez votre chemin, habitants de Chafir, dans une nudité honteuse! Les habitants de Caanân, eux, n’osent pas sortir; le deui de Bethaêcel vous ôte l’envie d’y séjourner. ». On voit bien que la nudité hors contexte conjugal, lorsqu’elle est dévoilé au monde, aux gens, cela est assimilé à une condition de prostitution.

Dans Nahum Chapitre 3 verset 5 « Voici, je m’apprête contre toi, dit l’Eternel Cebaot, je vais rabattre la traine de ta robe sur ton visage, montrant ainsi ta nudité aux nations, ta honte aux royaumes. »

Nous savons qu’une traine est belle et bien à l’origine la partie d’un vêtement long prolongeant le dos et trainant sur le sol derrière la personne qui marche. De ce fait cela nous confirme que couvrir nos jambes d’une manière pudique, c’est couvrir l’ensemble la cuisse et la jambe. Car oui je ne le savais pas, En anatomie et en médecine, la jambe représente la distance entre le genou et la cheville, avec pour armature deux os le tibia et le péroné ainsi que les muscles qui forment le mollet. Donc si dans le langage courant nous pensons que la jambe c’est la cuisse et par cela nous évaluons la pudeur à une robe au-dessus du genou, nous nous trompons. La cuisse ce n’est pas la jambe, mais la cuisse d’un point de vue anatomique sont les muscles qui forment les fessiers. Ce qui signifie que quand nous dévoilons nos cuisses, c’est clairement nos fessiers que nous montrons car ce sont une même famille de muscles. Nous ne devons donc pas dévoiler nos cuisses et plus fortement nos jambes.

La jambe
La cuisse

Continuons avec la suite du verset, toujours Nahum chapitre 3 verset 6 « Je te rendrai méprisable et te donnerai en spectacle ». C’est-à-dire que nous devons comprendre que lorsque nous dévoilons notre nudité volontairement nous nous donnons en spectacle car nous attirons le regard sur les parties dévoilés de notre corps. Cela revient à nos donner en spectacle nous même devant la face du monde mais aussi de Dieu.

LA PLAGE OU LA PISCINE, lieux d’impudicité ?

Noter bien que même chez un animal, la nudité est l’absence de pelage, donc pour nous les vêtements et non les poils comme certains naturistes ou adeptes de fausses doctrines pourraient dire, sont belle et bien notre couverture d’intempéries.

En quoi nos sorties plages d’aujourd’hui sont en désaccord avec la Parole de notre Sauveur et Seigneur Yeshua ?

  • Tu dévoile ta nudité en un lieu public

La plage est un lieu majoritairement public dans notre société qui par les beaux jours se retrouve remplit par la foule de gens. On se trouve à marcher nus et je parle ici spécifiquement des femmes mais les hommes ont tout autant ce devoir à être pudique.

Les maillots de bain qu’il soit monokini, bikini, shorty, jupette, ne recouvrent que les seins et le pubis, et parfois les fesses. Ils ne recouvrent même pas la poitrine comme je l’ai dit plus haut qui se révèle être plus large que les mamelons.  Pour celles qui vont me sortir la technique du paréo transparent, je suis désolée mais cela reste impudique car on voit au travers sinon cela ne se dirait pas transparent.

Comprenez quand même que lorsque vous allez chez l’esthéticienne les noms des épilations proposées du pubis se nomme selon la coupe du maillot ( maillot intégral, maillot américain, maillot brésilien), donc on voit bien que le maillot n’a pour but uniquement que de cacher le pubis et de moins en moins en moins de nos jours. Les fessiers, sont quant à eux complètement à la vue de tous, ainsi que les cuisses et le ventre.

Pourtant la plage est un lieu public. C’est-à-dire que l’on devrait s’habiller pudiquement aussi. Pourquoi vas-tu interdire aux autres de regarder ton corps dans les rues, mais sur une couche de sable à l’extérieur, tu acceptes de dévoiler ton corps à tous. Il n’y a pas de logique.

  • Quand nous regardons la nudité des autres, nous entravons une règle de pudeur

Lisons Lévitique chapitre 18 verset 6 « Que nul de vous n’approche d’aucune proche parente, pour en découvrir la nudité : Je suis l’Eternel »

Maintenant voyons la définition du voyeurisme : le voyeurisme est un terme à connotation morale qui décrit un comportement ou une tendance, basée sur l’attirance à observer l’intimité ou la nudité d’une personne, ou d’un groupe de personnes. On peut rajouter à cela le fait que le voyeur n’interagit pas directement avec son sujet, celui-ci ignorant être observé.

Ier point : quand nous sommes à la plage nue et quand je dis nus, c’est parce qu’être en maillot ce n’est pas être vêtu car oui selon la définition même le maillot est un vêtement féminin que l’on porte composé d’un slip et d’un soutien-gorge ( même les une pièce). Donc quand nous sommes à la plage en maillot ou en paréo transparent nous allons même sans le vouloir regarder la nudité des autres, ce qui peut faire naitre en nous des désires charnels, des fantasmes pour ceux qui sont mariées mais pas avec leur époux ou épouses respectives, des complexes, car nous allons nous comparer à l’autre ou encore la médisance pour rabaisser l’autre et nous valoriser. Donc nous allons être impudique par nos yeux et cela est largement suffisant pour laisser des portes ouvertes au diable.

2eme point : Nous pouvons être observé sans jamais nous en rendre compte et être le fruit de fantasme, de pensées malsaines ainsi que des conflits conjugaux. De plus nous montrons aux autres ce qui appartient à notre époux ( Christ, ou mari)

  • Puis nous avons la fausse Excuse du bronzage

Bronzer par définition est l’action de brunir les parties de notre corps.

La société par ses études scientifiques pousse l’Homme à bronzer nus pur éviter d’agresser la peau, néanmoins une tenue couvrante (les habitants du désert pourraient nous le confirmer) protège du soleil, comporte un système de régulation de la température du corps naturelle. La transpiration qui s’évapore, produit un effet rafraichissant dont seul un habit ample peut en assurer la fonction. De plus ne vous inquiétez pas car les rayons UV traversent les tissus qui ont plusieurs petits trous, donc ne filtrent pas les rayons UV mais pourront davantage protéger votre peau qu’un simple bout de tissus et une crème solaire.

Alors vous me direz, qu’à l’époque du Roi David et bien avant lui, les personnes se baignaient nus.

Oui, et là je vais parler spécialement des femmes qui se baignaient nus. Le bain (et là je parle des adorateurs de notre Elohim car les païens pratiquaient le bain aussi mais là encore c’était autre chose) était une pratique corporelle « discrète » propre aux valeurs de la pudeur qui rime avec discrétion. Donc il fallait être isolée avec des personnes du même sexe, et dans le cas où ces personnes sont votre proche famille, il y a une manière de faire pour éviter de regarder la nudité d’autrui. Car oui même si le corps de la femme est beau, nous ne devons pas contempler le corps d’une autre femme même si elle est notre amie car nous ne savons pas les mauvais penchants (jalousie, érotisme, médisance) que cela peut faire naitre en nous.

Toutefois, la plage, les rivières, les lacs, les fleuves ont été crées par notre Elohim. Donc bien évidemment que je ne rejette en rien la création d’Elohim mais je rejette ce que l’Homme moderne est en train de faire avec la création d’Elohim. En tant que disciples de Yeshua, tu peux te rendre dans ces lieux naturels mais tu ne peux pas te rendre dans les endroits dans lesquels il y a du monde qui sont nus.

Tu vas me dire alors comment je dois faire ?

C’est ton devoir de chercher des petits coins ou il n’y a pas de monde, tout comme les naturistes cherchent des endroits sur les plages pour pratiquer leur débauche. Le païen fera tout pour pratiquer ces idolâtries, alors nous en tant que disciple de Yeshua nous devons nous aussi faire le nécessaire pour vivre comme l’Eternel nous le demande. Bien sure cela revient à chercher davantage d’endroits et surtout à ne pas être en coalition avec l’impudicité. De ce fait, les lieux de baignade peuvent être des lieux de méditations, de partages spirituels, de festins mais non de rencontres impudiques qui dévoilent la nudité de chacun. Le fait de vouloir garder ta nudité cachée, ne va en rien t’empêcher de profiter du moment. C’est tout simplement apprendre à profiter autrement, à la manière de la PAROLE.

Ce n’est pas parce que le païen profite des lieux crées par notre Elohim de manière impudiques que nous devons profiter de la même manière, Non ! Concernant la baignade. Si vous êtes dans un endroit sans monde, isolés comme souvent le sont les rivières, vous pouvez vous baigner mais avec une tenue de baignade car oui malheureusement il y a des voyeurs partout, même sous les arbres. Donc sincèrement ne prenez pas le risque de vous baigner nu, sauf si vous êtes dans une maison avec un bain privée ou il n’y a que vous, et votre époux ou des femmes du même sexe.

POINT CULTURE POUR CLOTURER CETTE ETUDE

Les bains au Moyen-âge
La plage aujourd’hui

Cette peinture montre le peuple païen du Moyen âge en train de partager les piscines publiques de l’époque, on pourrait dire nos plage et piscine d’aujourd’hui. Ils portaient une sorte de pagne en tissu, toutefois la pudeur n’y est pas. Pourtant cette vision limite d’une orgie sans sexe, est bien ce que nous avons sur les plages aujourd’hui. Pourtant en tant que disciple de Yeshua, nous ne devrions pas nous retrouver dans les mêmes postures que les paiens.

Alors, là,  je vous présente les maillots de bain au cours des siècles et vous seriez surpris de constater que la pudeur y était davantage  valorisée qu’actuellement. Ce qui prouve que la mode du monde suit les mœurs du monde et est ennemi de la Parole.

A partir de là nous voyons un chagement qui introduit les maillots moulants et ensuite les bikinis.

CONCLUSION

Les parties du corps que nous ne devonspas dévoiler sont les suivantes :

  • La poitrine ( c’est-à-dire la cage thoracique) en prenant comme référence les deux os sur le cou.
  • Le ventre
  • Les cuisses dont les fesses
  • Les jambes dont les mollets
  • Les bras ( en prenant comme référence la ou vos cotes s’arrêtent donc au niveau du coude.

A travers cette étude, j’espère vous avoir interpeller, éclairer, et aider concernant des points qui n’étaient pas clairs. Loin de moi l’idée de juger quiquonque sur sa manière de s’habiller, mais au contraire que nous puissions à la lumière de la Parole grandir dans la pudeur par le nom glorieux de Yeshua.

Comprenez que la pudeur n’enlève en rien la beauté d’une femme, au contraire elle la préserve.De plus tout en étant pudique, c’est là que vous pouvez vous habiller avec élégance car la Pudeur vient de Dieu et tout ce qui vient de Dieu est magnifique.

N’essayons pas de suivre la mode du monde, mais retournons à l’élégance de notre Dieu Elohim.

Shalom

%d blogueurs aiment cette page :