Avant de dormir, petit temps de lecture avec Dieu DEUTERONOME 6

Chaque soir, il est essentiel de passer un temps à méditer la Parole de Dieu et ce pour tous les disciples de Yeshua. En tant que Servante de notre Seigneur Yeshua, nous devons organiser notre soirée de manière à terminer nos tâches professionnelles, et personnelles pour enfin passer un moment en tête à tête avec Elohim.

Pour celles qui sont maman, et il est important de prier avec vos enfants et de leur lire un passage de la torah pour enfants, ou bien lire les contes d’enfants qui parlent de la Torah.

Après avoir effectué le couché des enfants, d’avoir terminer de diner, d’avoir terminer d’ajuster votre programme du lendemain, d’avoir finit de ranger votre maison, d’avoir clôturer vos devoirs ou encore vos dossiers du travail, mettez vous en condition pour pouvoir passer un moment de qualité avec Dieu.

Les lectures que je conseille à faire tous les soirs avant de prier sont les lectures de Deutéronome 6 ainsi que le Psaume 51, et 91.

Pourquoi lire Deutéronome 6, Analysons.

« Or, voici la loi, les statuts et les règles que l’Éternel, votre Dieu, m’a ordonné de vous enseigner, et que vous avez à suivre dans le pays dont vous allez prendre possession;

La vie de disciple de Yeshua, d’enfant de Dieu comporte des règles que Yeshua nous a lui-même enseigné à la perfection. Ici nous prenons conscience que notre liberté en Yeshua nous donne accès à Elohim, et accès à sa Parole pour la vivre avec sincérité.

6,2 afin que tu révères l’Éternel, ton Dieu, en observant tous ses statuts et ses préceptes que je te transmets, toi, et ton fils et ton petit-fils, tout le temps de votre vie, et afin que vos jours se prolongent.

Nous comprenons alors que la Parole de Dieu, ses commandements ne sont pas là pour nous embrigader ou nous embêter mais bel et bien là pour que nous puissions honorer notre Elohim en obéissant à sa Parole et non à nos désirs. De plus on dénote l’importance de l’héritage spirituel pour Dieu, la transmission de sa Parole pour que nombreux soient ceux qui l’honorent.

6,3 Tu écouteras donc, Israël, et tu observeras avec soin, afin de prospérer et de multiplier sans mesure, ainsi que l’Éternel, Dieu de tes pères, te l’a promis, dans ce pays ruisselant de lait et de miel.

Israël, il s’agit du peuple de Dieu, Israël il s’agit de notre Yeshua, en tant que disciple de Yeshua nous sommes Israël, car nous sommes greffés, nous faisons parti du cep. Donc ce verset s’adresse bien à tout enfant de Dieu qui pour sauveur et Seigneur Yeshua. Il est dit que nous devons observer avec soin, cela veut dire que nous devons entretenir la Parole de Dieu en l’appliquant, car en l’appliquant nous lui donnons la valeur immense qu’elle a.

6,4 Ecoute, Israël: l’Éternel est notre Dieu, l’Éternel est un!

Là nous appuyons du miel sur la certitude que le Père, le fils et le Saint Esprit ne forme qu’un. Que leurs trois formes ne retirent rien en l’unité qu’ils sont, et que nous ne devons pas douter de cela.

6,5 Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir.

Ici, notre cœur doit alors se saisir d’un désir d’obéissance plus grand encore, car ce verset nous appelle à un amour complet pour Elohim, un amour qui n’a pas de place pour les compromis du monde, vu que notre cœur, notre âme et notre corps doivent être consacrés à Dieu.

6,6 Ces devoirs que je t’impose aujourd’hui seront gravés dans ton cœur.

Voyez la Parole de notre Yeshua qui est lui-même la parole vivante qui siège et habite dans notre cœur. Ce qui nous conforte dans la vérité suivante : nous ne sommes plus sous la loi de pierre, cette loi morte, mais nous sommes sous la grâce qui inscrit la loi vivante sur chacun de nos os afin que nous puissions la vivre et non simplement la lire. Ce verset nous rappelle notre responsabilité, c’est-à-dire obéir par amour pour la grâce que nous avons reçu éternellement.

6,7 Tu les inculqueras à tes enfants et tu t’en entretiendras, soit dans ta maison, soit en voyage, en te couchant et en te levant.

La transmission de la foi en Yeshua est notre mission première, et ce en tout temps. Ce passage nous donne plus de précisions sur notre cette mission qu’est l’évangélisation, soit partager la Parole, méditer la Parole, entre les murs de nos foyers, en voyage, sur les routes, le matin et le soir. Et nous voyons donc la discipline que cela requiert.

6,8 Tu les attacheras, comme symbole, sur ton bras, et les porteras en fronteau entre tes yeux.

6,9 Tu les inscriras sur les poteaux de ta maison et sur tes portes.

Ici un rappel à l’ordre concernant l’importance de la mezouza sur les poteaux de nos portes qui sont une marque visible de notre amour pour la Torah de notre Elohim.

6,10 Or, quand l’Éternel, ton Dieu, t’aura installé dans le pays qu’il a juré à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob, de te donner, pays aux villes grandes et belles, que tu n’as point bâties ;

6,11 avec des maisons abondantes en biens, que tu n’y as pas répandus, des citernes toutes faites, que tu n’as pas creusées, des vignes et des oliviers, que tu n’as point plantés ; quand tu jouiras de ces biens et t’en rassasieras,

6,12 garde-toi d’oublier l’Éternel, qui t’a tiré du pays d’Egypte, d’une maison de servitude !

Ces trois versets expriment une réalité dont nous devons prendre conscience, celle que par la grâce obtenue par le sacrifice de notre Seigneur Yeshua, nous avons accès à des bénédictions qui ne sont pas source de nos  bonnes œuvres car il n’y a de bon que Dieu mais qui sont source de la miséricorde et de l’amour de Dieu, car il nous donne ce que nous ne méritions pas, mais il nous le donne par amour et en abondance.

6,13 C’est l’Éternel, ton Dieu, que tu dois adorer, c’est lui que tu dois servir, c’est par son nom que tu dois jurer.

6,14 Ne suivez point des divinités étrangères, aucun des dieux de ces peuples qui vous entourent.

6,15 Car une divinité jalouse, l’Éternel, ton Dieu, est au milieu de toi: crains que son courroux ne s’allume contre toi et qu’il ne t’anéantisse de dessus la face de la terre.

Encore une fois ce passage nous dirige sur la marche par l’esprit qui doit engendre en nous une adoration entière pour Dieu, qu’il doit être le seul Seigneur, le Seul roi de notre cœur. Il nous avertit sur les conséquences de l’idolâtrie dans notre vie, cela nous rappelle aussi que Dieu est lent à la colère mais qu’un jour sa colère se déversera sur ceux qui ne lui sont pas consacré. Dieu nous avertit parce qu’il nous aime, tel un parent qui avertit son enfant par amour.

6,16 Ne tentez point l’Éternel, votre Dieu, comme vous l’avez tenté à Massa.

6,17 Gardez, au contraire, les commandements de l’Éternel, votre Dieu, les statuts et les lois qu’il vous a imposés.

Nous devons garder, vivre, pratiquer les ordonnances de Dieu, sans tenter de lui soumettre notre volonté et nos désirs. Ce verset nous rappelle ne pas jouer les enfants capricieux et rebelles en mémoire de ce que jadis il s’est passé dans le désert.

6,18 Fais ce qui est juste et agréable aux yeux du Seigneur, afin d’être heureux et d’arriver à posséder ce bon pays que le Seigneur a promis par serment à tes pères,

6,19 lorsqu’il repoussera tous tes ennemis de devant toi, comme l’a déclaré le Seigneur.

Yeshua est notre avocat, il prie sans cesse pour nous dans les cieux, et il attend de nous que nous puissions l’honorer en suivant les préceptes du Père comme il les a lui-même suivis. Accomplir la Parole de Dieu fait sourire Dieu, et qu’il est bon de faire sourire celui qui a notre cœur. Ce verset nous donne une vision céleste de ce qui se passe dans le cœur de notre Elohim lorsque nous accomplissons sa parole, il est heureux et il nous rend heureux.

6,20 Quand ton fils t’interrogera un jour, disant : « Qu’est-ce que ces statuts, ces lois, ces règlements, que l’Éternel, notre Dieu, vous a imposés? »

6,21 Tu répondras à ton fils : « Nous étions asservis à Pharaon, en Egypte, et l’Éternel nous en fit sortir d’une main puissante.

6,22 Il opéra des signes et des prodiges, grands et terribles, sur l’Egypte, sur Pharaon et toute sa maison, sous nos yeux.

6,23 Et nous, il nous fit sortir de là pour nous amener ici, pour nous gratifier du pays qu’il avait promis à nos pères ;

6,24 et il nous prescrivit d’exécuter toutes ces lois, de révérer l’Éternel, notre Dieu, pour que nous fussions heureux à jamais, pour qu’il conservât nos jours comme il l’a fait jusqu’ici.

Ces 5 versets nous donnent la réponse à donner à ceux qui se demandent les raisons pour laquelle nous suivons le Dieu d’Israël. Ils regroupent en peu de mots une vérité claire et limpide. Yeshua nous a libéré de Pharaon qui n’est autre que l’adversaire. Lors du sacrifice de Yeshua, ce fut un prodige dans le monde céleste et terrestre car le fils Unique de Dieu, Dieu fait de chair, est venu, est mort pour nous et est ressuscité pour nous permettre de mourir dans la chair et ressuscité à notre tour pour revenir près de notre Elohim. Chaque délivrance, chaque guérison, chaque péché dont vous vous détaché, c’est un signe que l’Eternel dans le nom glorieux de Yeshua, opère dans notre vie contre Pharaon. Etant sous la grâce, Dieu nous demande maintenant que nous marchons vers lui de l’honorer, c’est-à-dire vivre ses commandements avec délice car ils nous permettent de lui dévouer.

6,25 Et ce sera œuvre méritoire pour nous de pratiquer soigneusement toute cette loi devant le Seigneur, notre Dieu, telle qu’il nous l’a prescrite. »

Ce dernier verset met en évidence l’amour que nous devons porter à sa Parole qui n’est autre que Yeshua qui chaque jour écrit la Torah sur notre cœur afin qu’elle puisse vivre à travers nous et notre obéissance. Bien évidemment, connaissant notre tendance a vouloir tout contrôler, et a nous enorgueillir. Il précise bien que nous devons suivre ses ordonnances sans en changer nullement car cela serait remettre en question son autorité.

Voyez comment cette lecture qui reste courte sans mes explications, ne peut que spirituellement nous remémorer nos devoirs en tant que disciples de Yeshua à l’égard de notre maitre. Il est bon de méditer la Parole de Dieu pour qu’elle arrose notre foi pendant la nuit et que nous puissions voir pendant la journée les fruits du St Esprit murir dans notre quotidien.

Tout simplement parce que ce sermon qui nous vient de Moise, nous rappelle ce qui nous convient de faire chaque jour, de ce fait le lire le soir permet à notre esprit de le méditer pour l’appliquer la journée suivante si Elohim nous accorde le souffle de nouveau.

Ce passage nous guide sur notre marche par l’esprit dans le nom glorieux de notre Sauveur Yeshua. C’est-à-dire aimer Dieu de tout notre cœur, de toute notre vie et de tout notre surcroit, d’enseigner cette doctrine à nos enfants, d’en parler en toute circonstance, chez nous ou en route, au lever ou au couche, d’en faire un signe sur le bras et un diadème entre les yeux et de les écrire aux linteaux des portes.

Lire ce passage tous les soirs ainsi que tous les matins, nous permet d’ancrer l’amour que nous devons porter à Elohim tous les jours, cela nous rappelle que nous devons parler de sa Parole sans cesse, que les murs de notre maison ou de notre chambre doivent être aussi en train de glorifier Dieu tellement nous parlons de lui en notre cœur. C’est une façon de rappeler à notre langue qu’elle doit glorifier l’Eternel en tout temps et en toutes circonstance. Il n’y a rien d’inutile dans la Parole de notre Elohim et ce passage grâce au Saint Esprit est comprit de notre esprit et de notre âme avec délice.

Prenez le temps bien que cela puisse être difficile de lire ce passage lentement et en donnant à chaque mot sa puissance pour que cela résonne dans les cieux et dans votre cœur.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :