Ne pas consommer de Sang Ni de Viandes Impurs Partie I

Bienvenue dans cette nouvelle étude concernant l’interdiction de consommer du sang. Cette étude sera sous plusieurs vidéo que je vais séparer par chapitre de la Torah car elle est très longue. Donc cette première vidéo traitera de l’interdiction du sang dans Genèse. Pourquoi je fais chapitre par chapitre, tout simplement pour montrer la cohérence de la Torah dans son intégralité et pour n’omettre aucun point.

J’ai pris énormément de temps avant de mener à terme cette étude et de vous la présenter, car je devais mettre en pratique ce commandement, chose qui n’est pas facile, parce que l’on doit changer tout une manière de s’alimenter, d’acheter, et de cuisiner. Ce qui n’est d’autant pas évident lorsque la culture dans laquelle nous avons évolué prêche tout le contraire.

Genèse Chapitre 1 Verset 28-30

«Dieu les bénit en leur disant « Croissez et multipliez! Remplissez la terre et soumettez-la! Commandez aux poissons de la mer, aux oiseaux du ciel, à tous les animaux qui se meuvent sur la terre! » Dieu ajouta: « Or, je vous accorde tout herbage portant graine, sur toute la face de la terre, et tout arbre portant des fruits qui deviendront arbres par le développement du germe. Ils serviront à votre nourriture. Et aux animaux sauvages, à tous les oiseaux du ciel, à tout ce qui se meut sur la terre et possède un principe de vie, j’assigne toute verdure végétale pour nourriture. » Et il en fut ainsi.

Dans ces versets, nous pouvons comprendre que l’alimentation d’origine, l’alimentation avant la chute, avant le péché commis par Eve et Adam, était une alimentation purement végétarienne. Et quand je parle de végétarisme, je parle d’une alimentation exclusivement basée sur la consommation de fruits et de légumineuses, cela exclut donc le poisson.

Nous savons que la consommation de fruits ainsi que de légumes, de féculents sont vitaux pour le bon fonctionnement de notre métabolisme. Ce n’est pas un hasard, il en va tout simplement du fait que c’est notre nourriture naturelle.

Genèse Chapitre 4 Verset 10-11

« Dieu dit: « Qu’as-tu fait! Le cri du sang de ton frère s’élève, jusqu’à moi, de la terre.  Eh bien ! tu es maudit à cause de cette terre, qui a ouvert sa bouche pour recevoir de ta main le sang de ton frère ! »

Nous lisons que le cri d’Abel a résonné sur terre si fort que le son lui-même est parvenu à l’Eternel. Nous voyons là que ce n’est pas le cri de sa bouche qui a retenti, mais ce cri provenait du sang même d’Abel. Le sang a donc une empreinte spirituelle en plus d’avoir une empreinte ADN. C’est d’ailleurs pour cela que nous invoquons le sang de Yeshua, nous n’invoquons pas le sang physique mais le sang spirituel qui a coulé pour nous racheter de nos fautes. Le sang adamique ou le sang animal est donc remplit d’un ADN spirituel, ce qui lui donne une importance vitale.

Genèse Chapitre 6 Verset 18-22

« J’établirai mon pacte avec toi : tu entreras dans l’arche, toi et tes fils, et ta femme et les femmes de tes fils avec toi. Et de tous les êtres vivants, de chaque espèce, tu en recueilleras deux dans l’arche pour les conserver avec toi : ce sera un mâle et une femelle. Des oiseaux selon leur espèce ; des quadrupèdes selon leur espèce; de tout ce qui rampe sur la terre, selon son espèce, qu’un couple vienne auprès de toi pour conserver la vie. Munis-toi aussi de toutes provisions comestibles, et mets-les en réserve : pour toi et pour eux, cela servira de nourriture. Noé obéit, tout ce que Dieu lui avait prescrit, il l’exécuta ponctuellement. »

Genèse Chapitre 7 Verset 1-4

« L’Éternel dit à Noé: « Entre, toi et toute ta famille, dans l’arche; car c’est toi que j’ai reconnu honnête parmi cette génération. » De tout quadrupède pur, tu prendras sept couples, le mâle et sa femelle; et des quadrupèdes non purs, deux, le mâle et sa femelle. De même, des oiseaux du ciel, respectivement sept, mâles et femelles, pour perpétuer les espèces sur toute la face de la terre. Car encore sept jours, et je ferai pleuvoir sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits; et j’effacerai de la surface du sol tous les êtres que j’ai créés. Noé se conforma à tout ce que lui avait ordonné l’Éternel. »

Genèse Chapitre 7 Verset 15-16

«Ils vinrent vers Noé, dans l’arche, deux à deux, de toutes les espèces douées du souffle de vie. Ceux qui entrèrent furent le mâle et la femelle de chaque espèce, comme Dieu l’avait commandé. Alors l’Éternel ferma sur Noé la porte de l’arche. »

Avec ces trois passages, nous avons une information mise en évidente : Noah, connaissait de par son intégrité et obéissance à l’Eternel la liste des animaux purs et impurs. N’oublions pas que Noah désirait plaire à l’Eternel. Donc nous constatons que Dieu a bel et bien sauvé tous les animaux purs comme impurs, ce qui montre à quel point Dieu aime ces créatures. Néanmoins Dieu fait une distinction entre un animal pur et un animal impur ; et cette distinction a une raison spirituelle.

Genèse chapitre 8 Verset 1

« Alors Dieu se souvint de Noé, et de tous les animaux sauvages et domestiques qui étaient avec lui dans l’arche. Dieu fit passer un souffle sur la terre, et les eaux se calmèrent. »

Ce verset reprend ce que j’ai dit plus haut. Dieu se souvint de Noé et des animaux.

Genèse Chapitre 8 Verset 20-21

« Noé érigea un autel à l’Éternel; il prit de tous les quadrupèdes purs, de tous les oiseaux purs, et les offrit en holocauste sur l’autel. L’Éternel aspira la délectable odeur, et il dit en lui-même: « Désormais, je ne maudirai plus la terre à cause de l’homme, car les conceptions du cœur de l’homme sont mauvaises dès son enfance; désormais, je ne frapperai plus tous les vivants, comme je l’ai fait. »

Voyez en ce passage, que les sacrifices qui ont plus à Notre Elohim sont l’odeur des animaux purs qui ont été sacrifiés. Cela est un commencement dans l’explication du fait que nous devions manger uniquement les animaux purs c’est-à-dire des animaux que nous aurions pu sacrifier à Dieu. Comment si nous sommes le temple de Dieu, pourrions nous manger ce qui lui déplait à l’odeur même.

Genèse Chapitre 9 Verset 1-3

« Dieu bénit Noé et ses fils, en leur disant: « Croissez et multipliez, et remplissez la terre! Que votre ascendant et votre terreur soient sur tous les animaux de la terre et sur tous les oiseaux du ciel; tous les êtres dont fourmille le sol, tous les poissons de la mer, est livrés en vos mains. Tout ce qui se meut, tout ce qui vit, servira à votre nourriture ; de même que les végétaux, je vous livre tout. »

Ne pensez pas que l’Eternel nous permet de consommer de la viande pure comme alimentation uniquement par ce que c’est bon au gout ou que cela apporte du magnésium car si ce n’était que cela il nous aurait gardé aux fruits et légumes. La réalité est que par cette autorisation de consommer des viandes purs, Elohim nous met face à notre responsabilité, c’est-à-dire celle de donner la mort à cause de notre condition de pêcheurs, et pas n’importe quel mort, tuer une bête innocente nous rappelle que c’est par la mort d’un innocent que nous vivons. Comprenez que même dans l’alimentation avant Yeshua cela préparait pour le sacrifice de l’agneau parfait et maintenant après Yeshua cela nous rappelle que Yeshua fut sacrifié pour nous.

Bien évidemment nous lisons dans ce passage, qu’Elohim nous donne l’autorisation d’avoir autorité sur les animaux, pourquoi ? Parce que lors de la chute, les animaux sont tous rebelles face à l’Homme, de ce fait nous avons le droit d’user d’autorité sur les animaux (disclaimer : je ne parle pas ici de maltraitance). Il nous dit qu’il nous livre tout, mais ce tout comporte quoi ? Il est écrit tous les végétaux ? Allez vous manger ce qui toxique ou mauvais pour le corps en tant que plantes, ou fruits ? Non ce qui veut dire que nous évaluons la dangerosité d’un aliment quand il peut nous tuer physiquement, cependant nous ne prenons pas en considération l’impact négatif que peut avoir la consommation d’une viande impure ou du sang de la viande pur.

Dieu parle à Noah qui sait déjà la liste des animaux qui peut être consommé et ceux qui ne le peuvent pas. Donc pourquoi le préciser à chaque passage ?

Genèse Chapitre 9 Verset 4-6

« Toutefois aucune créature, tant que son sang maintient sa vie, vous n’en mangerez. Toutefois encore, votre sang, qui fait votre vie, j’en demanderai compte: je le redemanderai à tout animal et à l’homme lui-même, si l’homme frappe son frère, je redemanderai la vie de l’homme. Celui qui verse le sang de l’homme, par l’homme son sang sera versé car l’homme a été fait à l’image de Dieu. »

Là, Elohim nous interdit la consommation du sang. C’est-à-dire qu’en plus de manger uniquement les viandes autorisées, les viandes purs, c’est-à-dire les espèces que nous aurions le droit de sacrifier pour Dieu, il nous interdit de consommer du sang de l’animal, car consommer le sang de l’animal reviendrait à consommer un ADN spirituel animal, soit consommer entre guillemet l’âme animal. Cela montre que le sang adamique et le sang animal ont tous deux une importance à ses yeux. Donc en ce passage se trouve le commandement de l’interdiction du sang qui reviendra par la suite.

Genèse Chapitre 9 Verset 9-11

«Et moi, je veux établir mon alliance avec vous et avec la postérité qui vous suivra; et avec toute créature vivante qui est avec vous, oiseaux, bétail, animaux des champs qui sont avec vous, tous les animaux terrestres qui sont sortis de l’arche. Je confirmerai mon alliance avec vous nulle chair, désormais, ne périra par les eaux du déluge; nul déluge, désormais, ne désolera la terre. » »

Dieu établit cette alliance avec la descendance adamique et avec la descendance animale tel quel soit. Comprenez, une alliance, donc nous sommes face au respect que Dieu porte l’égard de toutes ces créatures.

Je ne suis pas en train de dire que l’Homme a interdiction de consommer de la viande mais je mets en lumière les conditions dans lesquelles Dieu nous ordonne que cela se passe.

L’employeur ne manque pas de respect à son employé parce qu’il est employeur, tout comme l’Homme ne manque pas de respect à l’animal en étant son dominant.

Genèse Chapitre 12 Verset 16

« Quant à Abram, il fut bien traité pour l’amour d’elle; il eut du menu et du gros bétail, des ânes, des esclaves mâles et femelles, des ânesses et des chameaux. »

En ce verset, nous comprenons une distinction entre le bétail ainsi que les ânes et les chameaux qui eux servaient à transporter des marchandises, ou tout simplement se rendre d’un lieu à un autre.

Genèse Chapitre 15 Verset 7-11

« Et il lui dit: « Je suis l’Éternel, qui t’ai tiré d’Our-Kasdim, pour te donner ce pays en possession. » Il répondit: « Dieu-Éternel, comment saurai-je que j’en suis possesseur? » Il lui dit: « Prépare-moi une génisse âgée de trois ans, une chèvre de trois ans, un bélier de trois ans, une tourterelle et une jeune colombe. » Abram prit tous ces animaux, divisa chacun par le milieu, et disposa chaque moitié en regard de l’autre; mais il ne divisa point les oiseaux. Les oiseaux de proie s’abattirent sur les corps ; Abram les mit en fuite. »

Ici, les animaux qui sont sacrifiés pour l’Eternel sont des animaux qui par leurs caractéristiques physiques sont considérés comme animaux purs aux yeux d’Elohim. Contrairement aux oiseaux de proie qui eux ne le sont pas.

Genèse Chapitre 22 Verset 6-9

« Abraham prit le bois du sacrifice, le chargea sur Isaac son fils, prit en main le feu et le couteau et ils allèrent tous deux ensembles. Isaac, s’adressant à Abraham son père, dit « Mon père! » Il répondit: « Me voici mon fils. » Il reprit: « Voici le feu et le bois, mais où est l’agneau de l’holocauste? » Abraham répondit: « Dieu choisira lui-même l’agneau de l’holocauste mon fils! » Et ils allèrent tous deux ensembles. Ils arrivèrent à l’endroit que Dieu lui avait indiqué. Abraham y construisit un autel, disposa le bois, lia Isaac son fils et le plaça sur l’autel, par-dessus le bois.

Encore une fois, nous constatons que les animaux purs qui furent sacrifiés avant la venue de Yeshua étaient des prémices pour nous préparer à l’agneau que cette fois-ci Dieu allait fournir dans le nom glorieux de Yeshua. Donc il était impossible de sacrifier des animaux impurs cela n’aurait été nullement cohérent.

Genèse Chapitre 27 Verset 8-10

« Et maintenant, mon fils, sois docile à ma voix, sur ce que je vais t’ordonner: va au menu bétail et prends moi deux beaux chevreaux et j’en ferai pour ton père un ragoût tel qu’il l’aime. Tu le présenteras à ton père et il mangera ; de sorte qu’il te bénira avant de mourir. » »

Enfaite chaque repas avec de la viande pur était un véritable travail, c’est-à-dire à l’époque il y avait cette notion d’élever l’animal, le voir innocemment grandir et puis devoir le faire mourir alors qu’il est innocent à cause de nous. Donc lorsque le plat était mangé il y avait véritablement cette notion de gratitude de pouvoir manger cette chair animal innocente, cette sensation d’avoir l’agrément de l’Eternel, ce qu’au jour actuelle il est en train de se perdre. Le fait de ne plus être témoin de la mort de l’animal, nous met en situation de détachement face à un acte qui n’est pas anodin, nous parlons d’une vie animale qui doit être ôtée selon les règles d’Elohim donc tuer sans faire souffrir l’animal pour permettre au sang de demeurer fluide pour la saignée pour évacuer le sang et salée l’animal pour absorber tout résidus.  

Genèse Chapitre 32 Verset 32-33

« Le soleil commençait à l’éclairer lorsqu’il eut quitté Penïél; il boitait alors à cause de sa cuisse. C’est pourquoi les enfants d’Israël ne mangent point aujourd’hui encore le nerf sciatique, qui tient à la cavité de la cuisse ; parce que Jacob fut touché à la cavité de la cuisse, sur le nerf sciatique. »

Donc dans ces versets. En tant qu’enfant d’Israël que nous sommes devenus par le nom glorieux de Yeshua, nous ne devons pas consommer certaines parties des viandes purs mais ça j’y reviendrai par la suite.

Genèse Chapitre 33 Verset 11-14

«  Reçois donc le présent que de ma part on t’a offert, puisque Dieu m’a favorisé et que je possède suffisamment. » Sur ses instances Ésaü accepta. Il dit: « Partons et marchons ensemble; je me conformerai à ton pas. » Il lui répondit: « Mon seigneur sait que ces enfants sont délicats, que ce menu et ce gros bétail qui allaitent exigent mes soins; si on les surmène un seul jour, tout le jeune bétail périra. Que mon seigneur veuille passer devant son serviteur ; moi, je cheminerai à ma commodité, selon le pas de la suite qui m’accompagne et selon le pas des enfants, jusqu’à ce que je rejoigne mon seigneur à Séir. »

Là nous constatons l’amour que nous devons porter à l’animal, encore plus lorsque nous savons que nous allons tuer cet animal pur pour le consommer, de manière qu’il puisse avoir une belle vie sur cette terre, nous devons faire en sorte de nous en occuper correctement et ce même si nous savons que nous allons le faire mourir.

Genèse Chapitre 43 Verset 31-32

« Il se lava le visage et ressortit; puis, se faisant violence, il dit: « Servez le repas. » Il fut servi à part et eux à part et à part aussi les égyptiens ses convives ; car les égyptiens ne peuvent manger en commun avec les hébreux, cela étant une abomination en Égypte. »

Les égyptiens consommaient exactement ce que nous consommons actuellement, c’est-à-dire tous types de viandes purs comme impurs, avec tous les abats ainsi que le sang qui s’est imprégner dans la chair à cause d’une mort qui ne respecte pas les conditions d’Elohim. Pour les égyptiens la fait de ne point consommer le sang de l’animal, ou les abats ou les parties génitales étaient un crime contre leurs dieux, et de plus il faut savoir que tous les animaux impurs pour nous en tant que disciple de Yeshua étaient selon les égyptiens les animaux qu’il fallait consommer : pourquoi ? je l’expliquerai dans la suite de l’étude.

En petit résumé, Elohim tel le parfait nutritionniste met en place un régime alimentaire pour nous, propre à son peuple pour nous différencier des peuples païens. Il y a une portée spirituelle au-delà de cet aspect juste de viande comme beaucoup diront, et ce surtout que grâce à Yeshua nous faisons parti du peuple d’Israël. En tant que femme du monde qui suit devenue femme d’Israël de par ma foi en Yeshua, je comprends qu’il me soit nécessaire de tout changer dans ma vie y compris l’alimentation. Tout comme chaque pays, chaque nation possède une alimentation différente, tous comme chaque fausse doctrine a ses règles alimentaires, Tout comme le peuple de Dieu se différencie de son alimentation par des ordonnances prescrites par le Tout Puissant.

Soyez richement bénis.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :