Ne pas Consommer de Sang ni de Viandes Impurs Commandement de Dieu Partie II

Bienvenue dans cette nouvelle étude concernant l’interdiction de consommer du sang Partie 2.  Commençons sans tarder dans le vif du sujet.

Exode Chapitre 7 Verset 14-18

« Ainsi parle l’Éternel: Voici qui t’apprendra que je suis l’Éternel! Je vais frapper, de cette verge que j’ai à la main, les eaux du fleuve et elles se convertiront en sang. Les poissons du fleuve périront et le fleuve deviendra infect et les Égyptiens renonceront à boire de ses eaux.’ »

Le sang est donc quelque chose qui inspire de l’aversion, du dégout à l’Homme. Le sang présent dans l’eau est symbole de mort et rend hors d’usage le fleuve, ce qui empêche de s’alimenter. L’Eternel convertit l’eau en sang pour réprimander, donc cela est quelque chose de non agréable à ses yeux que de transformer une nature en sang.

Exode Chapitre 12 Verset 5-8

« L’animal doit être sans défaut, mâle, dans sa première année; vous le choisirez parmi les brebis ou les chèvres. Vous le tiendrez en réserve jusqu’au quatorzième jour de ce mois; alors toute la communauté d’Israël l’immolera vers le soir. On prendra de son sang et on en teindra les deux poteaux et le linteau des maisons dans lesquelles on le mangera. Et l’on en mangera la chair cette même nuit ; on la mangera rôtie au feu et accompagnée d’azymes et d’herbes amères. »

La chair d’un animal pur, c’est-à-dire lire de consommation, doit être séparée du sang, tout comme les ténèbres furent séparées de la lumière. Le sang est un élément qui doit rester externe à l’enveloppe humaine car l’Homme a déjà son propre sang. Nous ne sommes point des vampires pour nous nourrir de la vie de l’autre.

Exode Chapitre 29 Verset 10-16

« Tu amèneras le taureau devant la Tente d’assignation; Aaron et ses fils imposeront leurs mains sur la tête du taureau. » Puis tu l’immoleras devant le Seigneur, à l’entrée de la Tente d’assignation; tu prendras de son sang, que tu appliqueras sur les cornes de l’autel avec ton doigt; et le reste du sang, tu le répandras dans le réceptacle de l’autel. Tu prendras alors toute la graisse qui tapisse les entrailles, la membrane du foie, les deux rognons avec leur graisse et tu feras fumer le tout sur l’autel. Pour la chair du taureau, sa peau et sa fiente, tu les consumeras par le feu, hors du camp; c’est un expiatoire. Tu prendras ensuite l’un des béliers; Aaron et ses fils imposeront leurs mains sur sa tête. Tu immoleras ce bélier; tu prendras son sang, dont tu aspergeras le tour de l’autel. »

Exode Chapitre 29 Verset 17-18

« Le bélier, tu le dépèceras par quartiers ; tu laveras ses intestins et ses jambes, que tu poseras sur les quartiers et sur la tête et tu feras fumer le bélier tout entier sur l’autel: c’est un holocauste au Seigneur; ce sera une odeur agréable, comme sacrifice à l’Éternel. »

Voyez comment l’Eternel nous guide en détail dans le processus du traitement de l’animal, il en va de même dans le processus de s’alimenter. Le sang n’est point là pour être consommer.

Lévitique Chapitre 3 Verset 17

« Loi perpétuelle pour vos générations, dans toutes vos demeures : toute graisse et tout sang, vous vous abstiendrez d’en manger. » » 

Lors des sacrifices ou d’offrandes, nous constatons que Dieu demande d’ôter le sang et la graisse de l’animal sacrifié. Et cela de manière indéfinis, soit jusqu’à la fin de notre vie. S’abstenir, c’est se priver de quelque chose, et Dieu nous demande de nous priver la graisse et du sang de l’animal, au sein de nos foyers mais aussi lors de nos sorties extérieures.

Lévitique Chapitre 5 Verset 2

« ou si quelqu’un touche à quelque objet impur, soit au cadavre d’une bête sauvage immonde, soit à celui d’un animal domestique immonde, ou à celui d’un reptile immonde, et que, sans s’en apercevoir, il se trouve ainsi souillé et coupable; ou s’il touche à une impureté humaine (quel que soit le degré de souillure qu’elle occasionne), et que, ne l’ayant pas su, il l’ait ensuite appris et soit devenu coupable; »

Lévitique Chapitre 5 Verset 6

« Il offrira pour son délit au Seigneur, à cause du péché qu’il a commis, une femelle du menu bétail, brebis ou chèvre, comme expiatoire; »

Le sang d’un animal pur rachetait l’acte avec l’animal impur. Montrant la force qui se dégage du sang qu’il soit pur ou impur, une force surnaturelle, une force que l’on ne voit pas, et qui à cause de cet aspect invisible nous est interdit de manière visible.

Lévitique Chapitre 7 Verset 23-27

« « Parle aux enfants d’Israël en ces termes: Tout suif de bœuf, de brebis et de chèvre, vous n’en devez point manger. Le suif d’une bête morte et celui d’une bête déchirée pourront être employés à un usage quelconque; quant à en manger, vous n’en mangerez point. Car, quiconque mangera du suif de l’animal dont l’espèce est offerte en sacrifice au Seigneur, cette personne sera retranchée de son peuple. Vous ne mangerez, dans toutes vos demeures, aucune espèce de sang, soit d’oiseau, soit de quadrupède. Toute personne qui aura mangé d’un sang quelconque, cette personne sera retranchée de son peuple. »

Alors dans ce passage, il est interdit de consommer le suif, soit la graisse des animaux purs soit les animaux autorisés à la consommation. Il est clairement dit de pas manger la graisse et le sang des animaux impurs ainsi que celui des animaux dont l’espèce aurait pu être offerte en sacrifice à Dieu. Même si de par Yeshua il n’y a plus de sacrifices, en mémoire du sacrifice de Yeshua, les ordonnances liés à l’alimentation demeure jusqu’à notre mort.

Lévitique Chapitre 11 Verset 1-8

« L’Éternel parla à Moïse et à Aaron, en leur disant: « Parlez ainsi aux enfants d’Israël: voici les animaux que vous pouvez manger, entre tous les quadrupèdes qui vivent sur la terre: tout ce qui a le pied corné et divisé en deux ongles, parmi les animaux ruminants, vous pouvez le manger. Quant aux suivants, qui ruminent ou qui ont le pied corné, vous n’en mangerez point: le chameau, parce qu’il rumine mais n’a point le pied corné: il sera immonde pour vous;  la gerboise, parce qu’elle rumine, mais n’a point le pied corné: elle sera immonde pour vous; le lièvre, parce qu’il rumine, mais n’a point le pied corné: il sera immonde pour vous; le porc, qui a bien le pied corné, qui a même le sabot bifurqué, mais qui ne rumine point: il sera immonde pour vous. Vous ne mangerez point de leur chair, et vous ne toucherez point à leur cadavre: ils sont immondes pour vous. »

Ce passage nous indique les animaux que nous ne pouvons pas consommer. Il n’est pas en notre pouvoir de demander les raisons à Dieu, mais d’obéir afin que le Saint Esprit nous révèle ensuite le rapport avec notre progression spirituelle.

Lévitique Chapitre 11 Verset 9-12

« Voici ce que vous pouvez manger des divers animaux aquatiques: tout ce qui, dans les eaux, mers ou rivières, est pourvu de nageoires et d’écailles, vous pouvez en manger. Mais tout ce qui n’est pas pourvu de nageoires et d’écailles, dans les mers ou les rivières, soit ce qui pullule dans l’eau, soit les animaux qui l’habitent, ils vous sont abominables, abominables ils resteront pour vous: ne mangez point de leur chair, et ayez leurs cadavres en abomination. Tout ce qui, dans les eaux, est privé de nageoires et d’écailles, vous sera une abomination »

Lévitique Chapitre 11 Verset 13-22

« Et voici, parmi les oiseaux, ceux que vous repousserez; on ne les mangera point, ils sont abominables: l’aigle, l’orfraie, la vallérie; le faucon et le vautour selon ses espèces; tous les corbeaux selon leurs espèces; l’autruche, l’hirondelle, la mouette, l’épervier selon ses espèces; le hibou, le cormoran, la hulotte; le porphyrion, le pélican, le percnoptère; la cigogne, le héron selon ses espèces, le tétras et la chauve-souris. Tout insecte ailé qui marche sur quatre pieds vous sera une abomination. Toutefois, vous pourrez manger, parmi les insectes ailés marchant sur quatre pieds, celui qui a au-dessus de ses pieds des articulations au moyen desquelles il saute sur la terre. Vous pouvez donc manger les suivants: l’arbé selon ses espèces, le solam selon les siennes, le hargol selon ses espèces et le hagab selon les siennes.

Lévitique Chapitre 11 Verset 27-31

« Tous ceux d’entre les animaux quadrupèdes qui marchent à l’aide de pattes, sont impurs pour vous: quiconque touche à leur cadavre sera souillé jusqu’au soir, qui transportera leur cadavre doit laver ses vêtements et rester souillé jusqu’au soir. Ils sont impurs pour vous. Voici ceux que vous tiendrez pour impurs, parmi les reptiles qui se traînent sur la terre: la taupe, le rat, le lézard selon ses espèces; le hérisson, le crocodile, la salamandre, la limace et le caméléon. Ceux-là sont impurs pour vous entre tous les reptiles: quiconque les touchera après leur mort sera souillé jusqu’au soir. »

Lévitique Chapitre 11 Verset 44-46

« Car je suis l’Éternel, votre Dieu; vous devez donc vous sanctifier et rester saints, parce que je suis saint, et ne point contaminer vos personnes par tous ces reptiles qui se meuvent sur la terre. Car je suis l’Éternel, qui vous ai tirés du pays d’Egypte pour être votre Dieu; et vous serez saints, parce que je suis saint. Telle est la doctrine relative aux quadrupèdes, aux volatiles, à tous les êtres animés qui se meuvent dans les eaux, et à tous ceux qui rampent sur la terre; afin qu’on distingue l’impur d’avec le pur, et l’animal qui peut être mangé de celui qu’on ne doit pas manger. »

Dans ces passages, nous devons comprendre que tout ce que nous faisons sur cette terre, y compris nous alimenter a un impact sur notre vie spirituelle ainsi qu’une influence sur nos désirs du quotidien. D’autre part, nous constatons qu’il est nous est toujours stipuler que ce qui est autorisé lorsque nous mangeons un animal pur c’est sa chair et non sa chair et son sang. Comme on dit, L’Eternel nous autorise de manger de la viande, alors ne soyons pas rebelle face à son indulgence. Notre alimentation a un lien bien qu’intrinsèque sur notre relation avec la Torah, car cela peut soit alléger notre chair soit l’alourdir. Si Dieu prend le temps de faire une distinction entre les animaux que l’on doit consommer ou pas consommer, et qu’il précise les conditions dans lesquelles nous devons consommer la viande autorisé, cela doit nous amener à prendre du temps à choisir une alimentation en accord avec ses précisions.

Lévitique Chapitre 17 Verset 8-16

« Tu leur diras encore: Quiconque, de la maison d’Israël ou des étrangers qui séjourneraient parmi eux, offrira un holocauste ou un autre sacrifice, et ne conduira pas la victime à l’entrée de la Tente d’assignation pour qu’on la destine à l’Éternel, cet homme-là sera retranché de son peuple. Quiconque aussi, dans la maison d’Israël ou parmi les étrangers établis au milieu d’eux, mangera de quelque sang, je dirigerai mon regard sur la personne qui aura mangé ce sang, et je la retrancherai du milieu de son peuple. Car le principe vital de la chair gît dans le sang, et moi je vous l’ai accordé sur l’autel, pour procurer l’expiation à vos personnes; car c’est le sang qui fait expiation pour la personne. C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël: Que nul d’entre vous ne mange du sang, et que l’étranger résidant avec vous n’en mange point. homme aussi, parmi les enfants d’Israël ou parmi les étrangers résidant avec eux, qui aurait pris un gibier, bête sauvage ou volatile, propre à être mangé, devra en répandre le sang et le couvrir de terre. Car le principe vital de toute créature, c’est son sang qui est dans son corps, aussi ai-je dit aux enfants d’Israël: Ne mangez le sang d’aucune créature. Car la vie de toute créature c’est son sang: quiconque en mangera sera retranché. Toute personne, indigène ou étrangère, qui mangerait d’une bête morte ou déchirée, devra laver ses vêtements, se baigner dans l’eau et rester souillée jusqu’au soir, où elle redeviendra pure. Que si elle ne lave point ses vêtements et ne baigne point son corps, elle en portera la peine. »

Tout comme le sang de nos propres menstruations est impur, tout comme le sang d’un autre humain ne peut pas être consommer car il est aussi impur, tout comme le sang d’un animal qui est créature de Dieu est impur. Dans ces versets, Dieu explique la spiritualité qui se trouve dans le sang, l’essence vital de toute créature, et cela nous ne devons pas laisser cette essence pénétrer en notre sein, ni laisser son empreinte en notre sein. Celui qui consomme du sang était à l’époque retrancher du peuple, ce qui montre l’importance de ce décret aux yeux de Dieu, et qui doit le devenir aussi à nos yeux dorénavant.

Lévitique 20 Verset 23-27

« N’adoptez point les lois de la nation que je chasse à cause de vous; car ils ont fait toutes ces choses, et je les ai pris en aversion, et je vous ai dit: c’est vous qui prendrez possession de leur sol, et moi je vous le donnerai pour que vous en soyez possesseurs, ce pays ruisselant de lait et de miel. Je suis l’Éternel votre Dieu, qui vous ai distingués entre les peuples. Distinguez donc le quadrupède pur de l’impur, et l’oiseau impur d’avec le pur; ne souillez pas vos personnes par les quadrupèdes, les oiseaux et les différents reptiles de la terre, que je vous ai fait distinguer en les déclarant impurs. Soyez saints pour moi, car je suis saint, moi l’Éternel, et je vous ai séparés d’avec les peuples pour que vous soyez à moi.

La distinction que nous devons apporter à travers notre alimentation entre les animaux à consommer et ceux à ne point consommer, est une manière pour Dieu de distinguer son peuple des autres peuples. Dieu nous sépare des peuples par rapport à nos manières de nous vêtir, par les fêtes que nous devons honorer en son nom, par le shabbat, par les commandements y compris ceux qui sont liés à l’alimentation. L’alimentation libre qui régit les peuples païens auquel nous appartenions auparavant, ne peut plus être notre alimentation, et notre corps par l’aide du Saint Esprit doit inspirer du dégout face à ce que notre chair aimait avant notre conversion. Notre estomac doit avoir une nouvelle identité, celle conforme à Christ, celle conforme à la Torah.

Deutéronome Chapitre 4 Verset 5-6

« Voyez, je vous ai enseigné des lois et des statuts, selon ce que m’a ordonné l’Éternel, mon Dieu, afin que vous vous y conformiez dans le pays où vous allez entrer pour le posséder. Observez-les et pratiquez-les! Ce sera là votre sagesse et votre intelligence aux yeux des peuples, car lorsqu’ils auront connaissance de toutes ces lois, ils diront: « Elle ne peut être que sage et intelligente, cette grande nation! »’ Ce verset met en évidence la sagesse qui se trouve dans les commandements de Dieu y compris ceux de la casheroute, car même aux yeux de la médecine propre aux païens, une alimentation exemptée de tout sang est une alimentation saine. C’est un point que nous verrons plus largement en fin d’étude.

Deutéronome Chapitre 14 Verset 2-21

« Car tu es un peuple consacré à l’Éternel, ton Dieu, et c’est toi qu’il a choisi, l’Éternel, pour lui être un peuple spécial entre tous les peuples répandus sur la terre. Tu ne mangeras d’aucune chose abominable. Voici les animaux dont vous pouvez manger: le bœuf, le menu bétail, brebis et chèvre; le cerf, le chevreuil, le daim, le bouquetin, l’antilope, l’aurochs, le zémer. Bref, tout quadrupède qui a le pied corné et divisé en deux ongles distincts, parmi les animaux ruminants, vous pouvez le manger. Mais vous ne mangerez point les suivants, qui ruminent ou qui ont l’ongle fendu seulement: le chameau, le lièvre, la gerboise (car ils ruminent, mais n’ont pas l’ongle fendu: ils seront impurs pour vous); ni le porc, parce qu’il a l’ongle fendu, mais ne rumine point: il sera impur pour vous. Ne mangez point de leur chair, et ne touchez point à leur cadavre. Voici ceux que vous mangerez, entre les animaux aquatiques: tout ce qui a des nageoires et des écailles, vous pouvez le manger; mais tout ce qui est privé de nageoires et d’écailles, vous n’en mangerez point: c’est impur pour vous. Tout oiseau pur, vous pouvez le manger. Voici ceux que vous ne mangerez point: l’aigle, l’orfraie, la valérie; le faucon, le vautour, l’autour selon ses espèces; tous les corbeaux selon leurs espèces; l’autruche, l’hirondelle, la mouette, l’épervier selon ses espèces; le hibou, la hulotte, le porphyrion; le pélican, le percnoptère, le cormoran; la cigogne, le héron selon ses espèces, le tétras et la chauve-souris. Tout insecte ailé sera impur pour vous, l’on n’en mangera point; mais tout volatile pur, vous pourrez le manger. Vous ne mangerez d’aucune bête morte: donne-la à manger à l’étranger admis dans tes murs, ou vends-la à ceux du dehors, car tu es un peuple consacré à l’Éternel, ton Dieu. Tu ne feras pas cuire un chevreau dans le lait de sa mère. »

Dieu compare les animaux impurs à un acte abominable tout comme la fornication, ou toutes autres choses impudiques. Nous ne pouvons pas rester aveugle face à cette évidence, qui même si on dit la nourriture contrairement aux autres actes abominables, est expulsée naturellement de notre corps. Excuser moi mais manger quelque chose d’empoisonner, vous irez aux toilettes, cependant les toxines elles auront bien fait leurs dégâts à travers l’ensemble de vos organes.

Deutéronome Chapitre 16 Verset 23

« Seulement, tu n’en mangeras point le sang, tu le répandras à terre comme de l’eau. »

Deutéronome Chapitre 18 Verset 9

« Quand tu seras entré dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne, ne t’habitue pas à imiter les abominations de ces peuples-là. »

Là, il est bien mis en évidence l’habitude de l’Homme à s’accoutumer aux choses païennes y compris la nourriture, qui lorsqu’elle est plaisante à la chair ne veut plus accepter des règles.

Deutéronome 32 Verset 46-47

« il leur dit: « Prenez à cœur toutes les paroles par lesquelles je vous admoneste en ce jour, et que vous devez recommander à vos enfants pour qu’ils observent avec soin toutes les paroles de cette doctrine. Car ce n’est pas pour vous chose indifférente, c’est votre existence même! Et c’est par ce moyen seul que vous obtiendrez de longs jours sur cette terre, pour la possession de laquelle vous allez passer le Jourdain. »

Pour clôturer cette seconde partie, je le redis haut et fort : l’alimentation ne fait pas le salut, n’amène pas au salut. Le salut c’est Yeshua. La sanctification dans le nom glorieux de Yeshua, c’est marcher de toutes ses forces vers la sainteté, donc rendre son esprit, son âme et son corps saint par notre obéissance à l’ensemble de la Torah de notre Yeshua. Ne pas consommer de sang ni d’animaux impurs ce sont des comportements requis par Dieu lui-même pour nous séparer des autres peuples. Ce n’est pas chose facile mais ce n’est pas chose impossible car Yeshua lui-même a vécu en respectant cela lors de sa vie terrestre.

Puisses cette seconde partie vous accompagner dans une remis en question de votre alimentation.

%d blogueurs aiment cette page :